Investir en Thaïlande… avant de changer de vie

Mickaël, qui travaille chez Air France, prépare un changement de vie : il projette de s’installer en Thaïlande d’ici 4 ou 5 ans. En choisissant d’investir dans un programme de villas à Hua Hin, il a combiné investissement rentable et projet de vie…

« On parle d’un projet de vie à 4 ou 5 ans. L’achat de cette villa est une première étape »L’idée de s’installer en Thaïlande n’est pas nouvelle… « La Thaïlande est un pays que je connais très bien, pour y venir régulièrement depuis 10 ans. Cela fait un moment que j’y pense. La Thaïlande offre une telle qualité de vie… bien sûr cela se prépare, je ne peux pas débarquer aujourd’hui avec ma femme et mes deux enfants sans un projet professionnel précis… je compte faire cela progressivement. En ce qui concerne mon installation définitive en Thaïlande, on parle d’un projet de vie à 4 ou 5 ans. L’achat de cette villa est une première étapePuis mon travail me permettra une étape intermédiaire, entre la France et la Thaïlande, pour affiner mes projets, avant de délocaliser ma famille »

Acheter une maison 5 ans avant de venir s’installer ? Cela peut surprendre. Et pourtant, lorsqu’on écoute Mickaël, on comprend mieux pourquoi… « J’avais de l’argent disponible. L’argent placé en banque ne rapporte presque rien… l’immobilier en France est très cher et fortement fiscalisé… il reste la bourse mais c’est risqué… avec cette maison, j’ai réalisé un investissement à la fois sécurisé, rentable, faiblement fiscalisé et qui s’inscrit dans mon projet de vie… »  Comprenez : louer sa maison les premières années, avant de venir s’y installer soi même… « A partir du moment où j’ai su que je voulais m’installer à terme, je me suis dit : mieux vaut acheter maintenant et louer, plutôt que d’attendre alors que les prix vont certainement continuer à monter et que mon argent ne me rapporte presque rien aujourd’huiJ’ai alors commencé à faire quelques recherches pour acheter un bien en Thaïlande. J’ai trouvé Company Vauban sur Internet, j’ai contacté Cyrille et tout est allé très vite ensuite ». Veuillez nous suivre sur le blog tendance.

« J’ai mis le prix pour la sécurité »

En choisissant d’investir à  Baan Ing Phu, programme de villas haut-de-gamme situé en bordure du prestigieux golf de Black Mountain, à 10 minutes du centre ville d’Hua HinMickaël a joué la sécurité… « J’avais déjà choisi les programmes de villas à Hua Hin, pour la réputation de cette station balnéaire, et la proximité de Bangkok. Cyrille de Company Vauban m’a fait visité 3 développements, mais j’ai eu le coup de foudre pour Baan Ing Phu… c’est un endroit vraiment paisible, on y ressent une grande sérénité, on s’y sent bien, sans oppression, la température est un peu plus fraîche à proximité de la montagne… c’est un vrai havre de paix… et j’ai pu y réaliser mon rêve… une maison où je peux ouvrir ma porte et plonger dans ma piscine, avec une vue de rêve… le feeling est aussi bien passé avec le promoteur, on sent que c’est un vrai professionnel, on peut avoir confiance » Pour s’offrir ce rêve – une villa spacieuse de 3 chambres, avec une grande terrasse, sur un terrain de 920 m2, avec une piscine de 12×4 m, il a finalement dépensé plus que prévu (320 000 euros) « Mais j’ai pu obtenir un crédit hypothécaire en France à un taux très avantageux pour compléter mon apport, puisque je suis propriétaire d’un appartement à Ris-Orangis. Au final, le crédit ne me coûtera presque rien.» Et il est convaincu d’avoir fait le bon choix : « J’ai payé pour la sécurité. Ici, je suis sûr de bien louer, et je suis sûr de pouvoir revendre plus tard dans de bonnes conditions… et pour ce prix, en France, qu’est-ce que j’aurais eu Certainement pas une villa de luxe en bord de golf, à 5 minutes de la mer. »

Un investissement sûr, et rentable… « Ma villa pourra se louer ici 80 000 bahts par mois (environ 2 000 euros). Parce qu’on est sur un produit qui correspond vraiment aux attentes d’une clientèle haut-de-gamme : la qualité, le calme, l’espace… le golf… la résidence a aussi un restaurant où il y a une très bonne carte, un bar, un tennis… l’Internet haut début par câble, une « golfette »… On parle donc d’une rentabilité de l’ordre de 7% si on loue la maison à plein temps… sur les premières années, je prévois de la louer le plus possible, car sur les périodes où elle sera louée, mon crédit ne me coûtera rien. Mais je souhaite aussi en profiter un peu pour les vacances, et en faire profiter mes parents, qui sont à la retraite, à qui j’ai fait découvrir le pays, et qui ont adoré… » Enfin, Mickaël bénéficie d’une fiscalité attractive sur l’immobilier en Thaïlande.

« Je veux une belle vie pour mes enfants »

Lorsqu’il se projette, ce que Mickael recherche dans sa future vie en Thaïlande, c’est avant tout « moins de stress et une meilleure qualité de vie pour ma femme – qui est d’origine africaine et à qui le soleil manque parfois, et mes enfants. Je veux une belle vie pour mes enfants. Je ne veux pas qu’ils grandissent dans la grisaille de Ris-Orangis. Je veux qu’ils parlent Anglais, Français, Thaïlandais… qu’ils soient en Asie, où est la croissance… alors, ils auront le choix. Personnellement, je suis aussi très attiré par le Boudhisme, j’ai pas mal lu sur le sujet. Et comme toute personne qui connaît un peu la Thaïlande, la liste des choses qui m’y attire est longue : la gentillesse des thaïlandais, la gastronomie, les massages, les paysages, un meilleur train de vie à budget égal… ». Effectivement, les raisons ne manquent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *