Catégories
Formation

La chargeuse à chenilles – une machine utile

Le premier signe de développement dans n’importe quel pays que vous verrez est le nombre de gros chantiers et les travaux sur l’infrastructure. On peut voir la construction de routes et de bâtiments et de ponts qui battent leur plein. En fonction de la taille du projet, il existe des grues et des engins de terrassement massifs ainsi que des dizaines d’autres engins de construction à haute performance. L’une des machines les plus utilisées sur tous les chantiers de construction est la chargeuse à chenilles. Il s’agit principalement d’un engin de terrassement, bien qu’il puisse être utilisé pour déplacer d’autres matériaux de construction comme des briques et des pierres de fondation. Examinons de plus près ce qu’est un chargeur sur chenilles et comment il fonctionne.

Les opérations d’une chargeuse à chenilles

Une chargeuse à chenilles est un véhicule d’ingénierie dont le châssis est attaché à des chenilles. Contrairement à la plupart des engins de chantiers et autres engins commerciaux et touristiques qui ont des roues sous leur châssis, une chargeuse à chenilles a des chenilles qui ressemblent beaucoup à un char militaire. L’engin est doté d’un chargeur attaché à l’avant de la machine lui permettant d’exécuter les multitudes fonctions d’excavation et de chargement. Bien que cette machine existe depuis longtemps, il y a eu trois évolutions significatives dans sa conception. Avec chaque évolution, la chargeuse à chenilles est devenue une machine de construction plus utile et polyvalente avec des fonctions de plus en plus utiles. Bien sûr, l’inconvénient est que ces machines peuvent faire un peu de tout mais n’ont pas de spécialité particulière. La chargeuse à chenilles combine essentiellement les fonctions des machines suivantes, à savoir : le bulldozer, l’excavatrice et la chargeuse sur pneus. Cette particularité multitâche est la principale raison pour laquelle elle est couramment utilisée sur les chantiers de construction.

Les trois évolutions technologiques majeures des chargeuses à chenils :

  1. Les chargeuses à chenilles modernes ont fait leur apparition quand les concepteurs ont donné des extrémités fonctionnelles à des tracteurs à chenils. Elles ont été modélisées selon la conception similaire aux bulldozers de l’époque et étaient donc actionnées par câble. Tout comme les bulldozers, ces machines ne pouvaient pas creuser dans le sol et étaient principalement utilisées pour déplacer du matériel et charger des véhicules.
  2. Ensuite, le changement majeur de conception qui a été intégré à ces machines a été l’intégration de systèmes hydrauliques. L’avantage de l’utilisation de l’hydraulique était que la puissance globale du chargeur a augmenté. En raison de l’augmentation de la puissance, ces chargeurs pouvaient maintenant appliquer une pression vers le bas sur le godet de chargement, ce qui leur permettait de creuser le sol. À l’époque, la plupart de ces chargeuses à chenilles subiraient une forte usure du train de roulement. Les roues folles avant s’usaient plus rapidement que les autres composants car la conception du chargeur était basée sur les bulldozers où des composants plus lourds étaient placés à l’avant du chargeur à chenilles.
  3. L’innovation technologique suivante de cette machine était le système hydrostatique. Avec l’introduction de technologies avancées telles que les transmissions hydrostatiques et les commandes électrohydrauliques, cet engin s’est soudainement transformé en une machine de chantier très sophistiquée. Elles trouvent rapidement la faveur de la plupart des entreprises de construction en raison de facteurs économiques ainsi que de leur polyvalence.

Quel CACES pour conduire une chargeuse à chenils ?

Pour conduire une chargeuse à chenilles vous aurez besoin d’un Certificat d’Aptitude à la Conduite d’Engins en Sécurité, le CACES® R482 catégorie C2, anciennement référencé sous le numéro R372m catégorie 3. Ce certificat a pour objectif de maîtriser les règles de conduite et de sécurité relatives à la chargeuse à chenilles et aux autres engins de chantier appartenant à la catégorie C2, régie par la recommandation R482 de la CNAMTS.

Le CACES® R482 de catégorie C2 couvre les engins de réglage à déplacement alternatif :

  • Bouteurs
  • chargeuses à chenilles de masse > à 6 tonnes

Pour plus d’articles, veuillez visiter notre espace éditorial européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.