Catégories
Business

Techniques pour augmenter les ventes en magasin

Après avoir souri au nouveau venu, vous pouvez déclencher un arsenal de techniques de vente pour pouvoir atteindre votre objectif, c’est-à-dire le sortir avec un achat entre les mains.

Une enquête d’Accenture montre que les clients seraient prêts à payer plus pour un meilleur service client .

Qu’est-ce que ça veut dire? Ceux qui préfèrent entrer dans une boutique accueillante, être aidés lors de la recherche des produits qu’ils comptent acheter et être assistés dans le service après-vente en cas de problème.

Voici les stratégies qui vous permettent de répondre aux attentes des clients et d’augmenter les ventes.

1. Pensez aux promotions

Les offres sont l’une des stratégies intemporelles pour convaincre les clients d’acheter quelque chose de plus. Surtout s’il est limité à une période précise ou s’il est lié à une économie d’argent considérable.

Le meilleur moment pour lancer une offre est celui de la vente incitative.

Le terme up selling identifie une stratégie marketing très spécifique. Il s’agit d’orienter avec tact le client vers l’achat d’un produit différent mais d’un coût plus élevé que celui déjà choisi par le consommateur. La différence de coût, bien sûr, doit être justifiée par la présence d’un plus grand nombre de fonctionnalités en fonction des besoins du client spécifique.

Par exemple, un consommateur a déjà choisi une imprimante à 100$ dans votre boutique. Il faut identifier le moment délicat où lui en proposer un à 150 euros, qui en coûterait normalement 200. Expliquez tous les avantages d’acheter le second au lieu du premier en rapportant une information réelle (rappelez-vous qu’il ne faut pas donner l’impression de vouloir à vendre à tout le monde. frais).

Si vous décidez d’utiliser cette stratégie, entraînez-vous à être convaincant mais pas oppressant.

2. Collectez des informations sur votre client

Plus vous avez d’informations sur votre client type, plus vous avez de chances de proposer une proposition qui corresponde à sa personnalité.

Personne n’aime ressentir la même chose que les autres. Les jeunes hommes, les femmes d’âge moyen et les familles peuvent entrer dans votre magasin. Chacun de ces groupes a des intérêts, des passions, des peurs et des besoins différents de ceux des autres groupes.

Connaître les différences permet de proposer des parcours personnalisés et d’améliorer l’expérience client dont nous parlions au début.

Essayez de penser à cet exemple. Au cours du dernier mois, vous avez été informé presque tous les jours sur les chaussures de randonnée : vous avez recherché des modèles, des prix et des offres. Peut-être qu’à la fin vous les avez même trouvés et achetés ces bottes, donc, sur la base des données collectées par la plateforme, on suppose que vous êtes un passionné de montagne. Ici, vous recevrez régulièrement des e-mails suggérant d’autres achats complémentaires tels que des chemises thermiques, des sacs à dos ou des anoraks imperméables. Avec ce comportement, le e-commerce met en place une stratégie marketing bien précise, c’est-à-dire une offre personnalisée.

Vous devez également faire la même chose avec les clients de votre boutique. Collectez autant d’informations que possible par le biais de conversations, d’enquêtes ou de canaux en ligne, puis proposez à chaque client ce qu’il attend.

En revanche, si vous êtes passionné de montagne, que feriez-vous d’un parasol ?

3. Donnez la possibilité de faire des retours

Nous avons tous acheté au moins un produit dont nous n’étions pas entièrement satisfaits. Il peut s’agir aussi bien d’un cosmétique que d’un sac à dos qui s’est révélé inadapté à l’usage que l’on aurait dû en faire.

Voici donc qu’un bon service client est ce qui envisage la possibilité de retours.

95% des personnes qui devaient revenir et qui en étaient satisfaites se disaient prêtes à payer plus pour un achat incluant ce service. Ce ne sont pas des données abstraites mais le résultat du rapport Logistique et Emballage pour le commerce électronique créé par NETCOMM.

Essayez de penser au succès d’Amazon. Entre autres, l’un des aspects les plus appréciés par les consommateurs est justement celui d’avoir une fenêtre de temps pour effectuer le retour.

La politique de retour en magasin physique est légèrement différente de celle réservée au e-commerce car, lors d’un achat en magasin, le client peut visualiser physiquement le produit. Le retour est donc possible en cas de défaut ou de casse survenue d’un composant.

Pensez à informer précisément les clients du type de retour que vous acceptez et du délai dont vous disposez pour l’exprimer.

4. Montrez ensemble des produits complémentaires

Un client peut venir dans votre magasin parce qu’il cherche une valise pour son prochain voyage. Trouvez la valise qu’il aime et dans le même présentoir, il voit également les étiquettes sur lesquelles écrire le nom. Il pense que cela aussi pourrait lui être utile. Enfin, alors qu’il jette un dernier coup d’œil à l’ensemble, son attention se porte sur les détenteurs de passeports et pense que c’est aussi une idée intelligente. Alors il en achète un.

Qu’est-il arrivé? Le client qui était entré dans le magasin avec l’intention d’acheter un seul produit (la valise), est reparti avec trois produits (valise, étiquette et porte-passeport).

Les consommateurs se rendent généralement en magasin avec une idée de ce qu’ils veulent acheter mais ils n’ont guère d’aperçu sur tout ce qui pourrait leur être utile, comme, citant l’exemple qui vient d’être donné, dans le cas d’un voyage.

Pensez, par exemple, aux produits de papeterie qui sont tous présentés sur la même étagère. Ou pensez également aux accessoires pour appareils électroniques.

Associer des produits complémentaires est une stratégie marketing qui taquine l’esprit du consommateur et l’incite automatiquement à élargir son achat à des articles auxquels il n’avait pas pensé auparavant.

5. Ne donnez pas trop d’options

Nous sommes arrivés au dernier des conseils sur la façon de vendre plus en magasin, qui consiste à éviter de surcharger le consommateur avec trop d’options.

Présenter à un client un choix de plusieurs produits ou forfaits est une bonne idée, car cela vous fait apparaître disponible et prêt à résoudre ses problèmes. Cependant, vous n’êtes pas obligé de leur donner trop d’informations pour éviter de les confondre.

N’oubliez pas qu’il est toujours difficile de prendre une décision, surtout si elle doit être prise sur-le-champ.

De plus, offrir trop d’options déclenche un mécanisme négatif dans l’esprit du consommateur qui pense automatiquement qu’en choisissant une seule voie, il exclut toutes les autres.

Si vous voulez que votre client reparte avec un certain achat, limitez les options et permettez-lui de faire un choix qui le satisfait.

Un client satisfait est un client qui reviendra et achètera à nouveau chez vous.

Les stratégies que je viens de suggérer sont essentielles pour améliorer l’expérience client , la simplifier et la rendre plus ludique.

Pour plus d’articles, vous pouvez visiter ce blog http://www.nikeair–max.fr/.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.