Thaïlande – Hua Hin : au-delà de la villa, un style de vie

La vie rêvée de ces « quinqua » d’un nouveau genre…

Monsieur joue au golf 3 fois par semaine sur l’un des dix parcours accessibles à moins de 30 minutes de sa villa. Il aime aussi aller pêcher au bord de la tranquille rivière de Pranburi, et consacre encore deux-jours par semaine à son activité de consultant qu’il exerce à distance, au bord de la piscine de sa villa de Baan Ing Phu qui bénéficie d’une connexion Internet très haut-début par fibre optique (avec relai wifi). Il fait aussi souvent venir une masseuse à domicile et depuis, ne se plaint plus de son dos. Madame prend des cours de cuisine et de langue thaï, et fait le plus souvent ses courses sur les marchés traditionnels où elle apprend à composer avec légumes et épices locales, mais surtout, où acheter poissons, crustacés et coquillages frais n’est plus un luxe étant donné les prix très bas des produits de la mer en Thaïlande. Elle cuisine tout de même encore à l’Européenne, et c’est alors au Market Village qu’elle se rend, la principale galerie marchande de Hua Hin, où elle trouve absolument tout pour faire les mêmes courses qu’en France. L’offre en terme de restaurants étant aussi bon marché que diversifiée, elle n’est cependant pas en cuisine tous les jours : la cuisine est devenue un plaisir, plus une obligation. Ici, elle a le temps. Elle prend soin de son corps plus que jamais, en se rendant chaque semaine dans un centre de spa, où elle profite de massages, de bains relaxants, de soins du corps en tout genre (pédicure, manucure, masques…), le plus souvent dans des décors traditionnels aussi somptueux qu’apaisants… lorsqu’ils trinquent à l’apéritif au bord de leur piscine avec leurs voisins, en planifiant leur prochaine escapade en dehors du pays (après le Laos et le Vietnam, ça sera au tour de la Birmanie) ils ne regrettent pas leur appartement de centre-ville en France, qu’ils ont revendu pour financer leur villa… ils ont également revenu leur résidence secondaire sur la côte d’Azur, devenue trop coûteuse pour la faible utilisation qu’ils en avaient… les économies qu’ils réalisent ainsi en impôts fonciers et en charges leur paient l’hôtel lorsqu’ils reviennent en France, le plus souvent pour des occasions (mariages, réunions de familles, vacances avec les enfants…).

Voici à quoi peut ressembler la vie de ces couples de « quadra », ou de « quinqua » d’un nouveau genre, qui, fatigués du climat social morose et de la pression fiscale importante dont ils sont victimes en France, ont décidé de profiter de la vie autrement, en s’installant en Thaïlande, pour y vivre à l’année, ou y passer quelques mois par an. Cherchez l’information, sur ce blog.

Hua Hin, l’authentique

Hua Hin, station balnéaire de charme, souvent surnommée le « Deauville thaïlandais », les séduit pas son caractère authentique qu’elle a su préserver, tout en offrant des infrastructures de qualité et tout le confort moderne. Ce sont les Scandinaves qui ont été les premiers étrangers à découvrir Hua Hin, à y venir en vacances et à commencer à s’y installer, il y a une quinzaine d’années. Depuis, la population étrangère croit régulièrement, mais demeure presque exclusivement Européenne, et constituée de personnes qui souhaitent avant tout éviter les destinations les plus touristiques, et notamment les îles et leurs cortèges de touristes « néophytes ». Il y a aussi des vacanciers à Hua Hin, mais ce sont presque toujours des personnes qui ont déjà effectué les tours classiques (Koh Samui, Phuket, Chang Mai…) ; beaucoup de familles, qui louent un appartement ou une villa pour la durée de leurs vacances : entre farniente et apéritifs au bord de leur piscine privative, sorties en ville et excursions dans les environs, ils trouvent leur bonheur. Allemands, Anglais, Hollandais, mais aussi de plus en plus de Francophones (Français, Suisses, Belges) composent avec les Scandinaves une communauté « Nord Européenne » qui cohabite très bien avec les locaux, et aussi les Thaïlandais aisés de Bangkok dont Hua Hin est la destination week-end favorite.

Des villas design a des prix encore très accessibles

Face à une forte demande pour les appartements de bord de mer (à 90% thaïlandaise), les prix des terrains en front de mer se sont envolés sur les 10 dernières années rendant très difficile le développement de programmes de villas en bordure des plages à des prix raisonnables. Aussi les développements de villas modernes se sont-ils reportés légèrement à l’intérieur des terres, dans des environnements aussi très agréables car calmes, vallonnés et très verts, et sur des emplacements présentant aussi de nombreux avantages. Par exemple, les résidents de Red Mountain (où il est possible d’acquérir une luxueuse villa 3 chambres de 190m² avec piscine sur un terrain de 750 m² pour moins de 200 000 €) bénéficient d’un accès très facile au centre-ville et à la plage (7km), tout en pouvant rejoindre en moins de 5 minutes l’autoroute de Bangkok (et ainsi rallier la capitale en 2h15 de route). Ils peuvent aussi se rendre en 10 minutes à Black Mountain, où, en plus du prestigieux golf (qui est en train de s’étendre à 27 trous), ouvrira bientôt un incroyable parc d’attraction aquatique (lui aussi en construction). Ces investissements importants font de Black Mountain un emplacement de plus en plus prisé. Ainsi, Baang Ing Phu, élu meilleur programme de villas de Hua Hin en 2010 par le magazine de référence Property Report est situé juste en face du golf… la résidence ne doit cependant pas sa récompense qu’à sa situation privilégiée mais également au design et à la finition de ses villas, à la qualité de ses infrastructures, aux équipements et services proposés (restaurant, tennis, grande piscine, spa…) ainsi qu’à l’aménagement paysager des parties communes qui la démarque de toutes les autres résidences. Ceux pour qui la proximité immédiate d’une plage demeure un critère déterminant apprécieront certainement la résidence Panorama Villa, qui est également une référence parmi les programmes immobiliers haut-de-gamme de Hua Hin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *