Plantes de haie : référence de la barrière végétale artificielle

La haie est une structure verticale complètement artificielle, elle nécessite donc une intervention humaine pour se préserver, mais à l’intérieur elle offre un écosystème de grande valeur. Voyons quelles plantes sont les mieux adaptées à cet effet et comment les introduire dans votre jardin.

Une barrière écologique et fonctionnelle

Qu’est-ce qu’une haie ?

 

La haie est une barrière végétale artificielle, à concevoir et à construire avec soin. Il est parfait comme clôture ou pour enrichir un environnement extérieur. Souvent, il est déjà planifié en même temps que la construction du jardin ou de la maison elle-même.
Il possède une grande biodiversité à l’intérieur: comme les plantes reçoivent de la lumière à la fois du dessus et des côtés, les pousses et les feuilles se développent dans les deux sens, donnant une grande vigueur végétative. Cela signifie également qu’il doit être surveillé et nécessite des soins constants.

Comment choisir les plantes de haie?

Cet élément dans le jardin a de multiples fonctions: vous pouvez l’utiliser pour délimiter une bordure, pour avoir plus d’intimité dans votre jardin, mais aussi pour masquer les zones présentant des défauts de sol.
Tout d’abord, pour choisir, il est nécessaire de faire une distinction entre la couverture formelle et informelle. Le premier type concerne les classiques italiens, avec des arbustes bien coupés qui résistent bien à toutes les températures. Le second type, en revanche, est mixte, avec une alternance de spécimens à feuilles persistantes et de fleurs de différentes hauteurs, mais il est moins fréquent dans notre département. Ce type de plante est à votre disposition chez votre magasin de plante Lyon.

Espèce

Habituellement, des plantes du même genre sont choisies, afin d’avoir une paroi compacte et uniforme avec un meilleur rendement esthétique. Pour une alternance de couleurs, vous pouvez opter pour des conifères, alternant différentes espèces ou variétés, ou pour des spécimens au cycle saisonnier irrégulier.

Objectif

Si vous avez besoin de vous mettre à l’abri du vent ou d’avoir plus d’intimité, choisissez des spécimens hauts et épais (15 – 20 mètres). Les plantes de haie les plus couramment utilisées comme barrière sont composées d’arbres à feuilles persistantes, à feuilles larges et de conifères. Le résultat obtenu grâce aux espèces à feuilles caduques qui ne produisent pas en hiver, mais qui, les autres saisons, produit un effet esthétique très fort, est également intéressant. Au lieu de cela, pour définir les limites d’un espace ou d’une allée, il est préférable d’opter pour des plantes de haie ou des plantes grimpantes plus basses et plus larges.

Les spécimens les plus courants:

Les plantes les plus utilisées pour la haie sont:

  • cyprès: il pousse très haut et rapidement, résiste au froid et au climat et ne nécessite pas beaucoup de soins;
  • laurier cerise: utilisé pour former des barrières végétales à feuilles persistantes résistantes aux basses températures, faciles à cultiver. Cela crée un mur végétal de plus de 5 mètres de haut avec de petits bourgeons blancs au printemps;
  • Troène ovale japonais: pour un environnement ensoleillé à températures douces, enrichi de petites fleurs en été;
  • photinia: persistant très résistant idéal pour les murs végétaux jusqu’à 5 mètres de haut;
  • laurier: idéal pour les murs denses et compacts avec une floraison jaune clair;
  • viburnum – une plante facile à cultiver avec des haies denses et régulières.

Quelle taille choisir?

Les meilleurs résultats sont obtenus avec des plantes de taille moyenne (150-170 cm), cultivées en pot, qui s’enracinent mieux et fleurissent plus vite; cependant, ceux-ci sont encore plus chers. La disposition des plantes de haie peut être en une seule rangée droite ou en plusieurs bandes parallèles, selon la fonction. S’il y a plus de couches parallèles, par exemple, elle sera plus épaisse et plus anti-bruit.
La distance entre les spécimens individuels varie selon les espèces, mais le potentiel de développement doit également être pris en compte. Par exemple, vous pouvez calculer 100-120 cm pour le cyprès, 80-100 cm pour le laurier et le laurier cerise et 50-70 cm pour le troène.

Vous cherchez un blog des arts, rendez-vous ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *