Catégories
Entreprise

Respecter les procédures de la réalisation de la mise en concurrence pour trouver le meilleur prestataire !

Dans les marchés publics, la mise en concurrence est une politique qui encourage les TPE et les PME à postuler à une sélection de dossier pour la réalisation d’un projet. C’est une procédure qui est régie par de nombreux textes de loi en France et dans l’Union Européenne afin de limiter les abus des prestataires et aussi afin de formaliser les appels d’offres ou la communication des commandes publiques. Dans les prochaines lignes de cet article, il y a lieu de parler davantage de ce sujet et de voir ce que c’est qu’un mémoire technique.

Les principaux avantages de la réalisation d’une mise en concurrence

Dans le respect des dispositions légales, tous les opérateurs économiques ont le droit de répondre à un appel d’offres public et de bénéficier d’une égalité de traitement ainsi que de la transparence des procédures. En effet, ce sont les principes fondamentaux de la mise en concurrence et c’est grâce à leur application que les autorités publiques puissent prendre connaissance de l’existence de tous les prestataires ainsi que de leurs offres respectifs. C’est également une manière d’atteindre un objectif d’efficacité économique car les acheteurs peuvent faire une petite comparaison des dossiers qui sont entre leurs mains avant de prendre une décision finale. Autrement dit, il permet à ces derniers de dénicher l’offre la plus avantageuse et aussi de pouvoir bien gérer les deniers publics.

La mise en concurrence est-elle obligatoire ?

Les règles qui concernent la mise en concurrence sont très simples. S’il s’agit de petits achats, les commanditaires publics n’ont pas besoin de passer par une procédure formalisée de comparaison des offres. Mais s’il s’agit de gros achats, les acheteurs sont tenus de faire un appel d’offre afin de publier des annonces par mails ou par fax. Pour cela, vous devrez trouver un professionnel pour cela.

Ici, l’objectif est d’exposer dans un document : les principales exigences de l’organisme public, les critères de sélection du prestataire, le calendrier détaillé prévu par l’acheteur et le déroulement des prestations. Il y a lieu de rappeler que les offres de marchés publics sont classées en trois catégories bien distinctes : les marchés de services, les marchés de fournitures et les marchés de travaux. Ainsi, les exigences des appels d’offres ne sont pas toujours les mêmes et toute entreprise candidate peut avoir la chance d’être retenue.

L’importance du mémoire technique dans les marchés publics

Pour répondre à un appel d’offres lancé par une structure demandeuse, chaque offreur doit rédiger un mémoire technique marché public qui comporte toutes les informations lui concernant. Le principal objectif de l’élaboration de ce document est de donner toutes les meilleures argumentations pour valoriser l’entreprise ainsi que ses propositions. Par conséquent, ce document possède presque la même valeur que l’ensemble d’un CV et d’une lettre de motivation lors d’un recrutement. Sauf qu’ici, il s’agit d’un recrutement à grande échelle. Parmi les renseignements que le prestataire doit mentionner dans son mémoire explicatif, il y a lieu de citer par exemple : la présentation de l’entreprise, les moyens matériels et humains affectés aux travaux, les points demandés par l’acheteur, les mesures prises pour la protection de l’environnement et pour la sécurité, la stratégie de mise en œuvre, le planning d’exécution … C’est pour cette raison que chaque entité offreuse doit avoir son propre ouvrage technique et qu’il n’existe pas de mémoire-type ou de mémoire universel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.