Catégories
Business

Un prêt relais pour une voiture coup de cœur

Vous avez un coup de coeur pour une voiture. Et vous avez peur qu’une telle occasion vous échappe ! Malheureusement, vous n’avez pas encore trouvé preneur pour votre ancien véhicule et vous n’avez donc pas les fonds nécessaire à un tel achat. Avez-vous entendu parler du prêt relais ? Ce dispositif de crédit à la consommation peut vous aider.

Le prêt relais, quel principe ?

On connaît le prêt relais pour un prêt immobilier. Pour le crédit auto, c’est le même principe. L’organisme de crédit prête une somme correspondant à environ 80 % de la valeur de l’ancien véhicule (valeur argus ou valeur à dire d’expert). En attendant de l’avoir vendu, on ne rembourse que les intérêts. Une fois l’acquéreur trouvé et le chèque encaissé, on rembourse le capital. Contactez votre partenaire en communication et découvrez les dernières actualités.

Avantages et inconvénients du crédit relais

Le crédit relais a un avantage certain : il permet de ne pas avoir à attendre pour acheter un nouveau véhicule. L’idéal quand on a trouvé une bonne affaire et qu’on a peur de voir un autre automobiliste en profiter. De plus, il ne pèse pas lourd sur le budget puisque seuls les intérêts sont remboursés chaque mois. En revanche, le crédit relais a deux inconvénients majeurs. Le premier : à l’échéance, il faut rembourser le capital… que la voiture ait été ou non vendue. Voilà qui à de quoi laisser dans l’embarras quand on n’a pas trouvé d’acheteur… ou qu’on n’a pas pu la vendre au prix estimé. En effet, le capital prêté correspond à un pourcentage de la côte argus du véhicule. Toutefois, plus on met du temps à vendre, plus la côte s’effondre et plus on risque de vendre moins cher que prévu. C’est encore pire si on continue à se servir de la voiture : augmentation du kilométrage, risque d’accident…

Là encore, il faudra quoi qu’il arrive trouver un moyen de rembourser les somme dues à l’échéance.

Quelles alternatives ?

Le crédit relais présente donc des dangers certains. Mais comment faire alors pour obtenir la voiture visée ? Si on ne peut apprendre la patience, une autre option est possible. Il s’agit de recourir à un crédit auto classique. Les échéance sont alors beaucoup plus importantes, et il faut avoir un budget suffisant pour les supporter, mais au moins on n’est plus soumis à la contrainte de temps pour vendre son ancien véhicule. Pour ne rien gâcher, quand on examine le coût total du crédit, le crédit auto classique est souvent moins onéreux que le prêt relais. Attention toutefois, pour véritablement effectuer une opération financière intéressante, il est essentiel de procéder à un remboursement anticipé du crédit juste après la vente de l’ancien véhicule. Ainsi, adieu lourdes échéances et intérêts à payer. A noter : il n’y a pas de pénalités pour le remboursement anticipé d’un crédit à la consommation.

Reste à trouver un prêt intéressant, avec une échéance qu’on pourra rembourser sans mettre en péril son budget !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.