LE PTZ : UNE AUTRE ALTERNATIVE POUR L’ACHAT D’UN LOGEMENT ANCIEN AVEC TRAVAUX

Le prêt à taux zéro (PTZ) est destiné aux primo-accédants pour les aider à acheter une résidence principale, dont les intérêts des frais de dossier seront à la charge de l’Etat. Dans certains cas, le PTZ peut financer l’achat d’un bien immobilier ancien, sous certaines conditions. Le PTZ ancien est destiné aux acquéreurs qui achètent pour la première fois et qui envisagent de réaliser des travaux de rénovation dans leur logement pour le rendre plus agréable à vivre.

Aperçu sur le fonctionnement du PTZ ancien

Le financement de l’acquisition d’un logement ancien par le prêt à taux zéro n’a pas encore gagné assez de réputation. On estime que le PTZ ancien n’a financé que 6076 logements au 3ème trimestre 2019. De plus, il n’est pas encore fourni partout sur le territoire français.

Un prêt par encore déployé sur toute la France et seulement pour certains travaux

Actuellement, il est réservé aux zones B2 et C. La zone C détient 42 % des prêts à taux zéro octroyés. Leur montant s’élève à 37 435 € pour 21 410 € de travaux. Pour la zone B2, l’Etat a attribué 4 240 de PTZ ancien au 3ème trimestre 2019. Le montant de cette aide a atteint 38 957 € pour 16 410 € de travaux.

Les travaux d’amélioration acceptés rassemblent l’assainissement, l’isolation, ainsi que les travaux visant à réaliser des économies d’énergie, mais qui n’ont pas donné droit à un éco-PTZ, outre l’aménagement des surfaces habitables, l’ajout de de nouvelles surfaces ou la création de nouvelles extensions. Retrouvez des actualités et informations.

Les conditions d’éligibilité au PTZ ancien

Ces conditions sont assez souples, de manière à rallier plusieurs candidats. Elles dépendent de la situation familiale de l’emprunteur, de son revenu, de la zone géographique concernée et du nombre des personnes qui vont occuper le logement.

Pour profiter du PTZ ancien, on doit être primo-accédant, ou bien, on n’été pas propriétaire de la résidence principale depuis 2 ans au moins. Il est indispensable que l’achat concerne une résidence principale.

Le bien immobilier à acquérir doit être un logement ancien, qui nécessite des travaux de rénovation d’au moins 25 % du montant total de l’opération immobilière, ou bien un logement ancien issu du parc HLM.

En zone C, un couple avec un revenu de 48 000 €/an et ayant 2 enfants en charge, est éligible au PTZ ancien. Le revenu du couple ne doit pas dépasser 74000 €/an. À noter que l’emprunteur doit être âgé de 33 ans.

Quel est le montant moyen du PTZ ancien ?

Le PTZ ancien peut être octroyé pour financer le projet d’achat d’un bien immobilier, dont la valeur s’élève à 140 044 €. Le PTZ ancien finance en moyenne 45 576 € de ce montant.

Selon la SGFGAS (Société de Gestion des Financements et de la Garantie de l’Accession Sociale à la propriété) considère que le montant moyen du PTZ ancien, qui est estimé de 1553 €/m² est plus avantageux que celui du PTZ neuf, qui atteint 2870 €/m².

Le montant du PTZ ancien peut atteindre 50 % du montant total du crédit et/ou 40 % de la valeur du projet. Le remboursement du capital peut être réalisé sur 5 ans, 10 ans ou 15 ans. La période de remboursement s’étend sur 10 ans et 15 ans. Elle varie selon les critères de revenus, de la zone géographique du logement et du nombre de ses occupants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *