Marchés de l’immobilier, une numérisation et une dématérialisation des affaires

Les grands marchés de l’immobilier où opèrent les gros actionnaires du monde entier transitent actuellement dans le numérique. Les banques et les finances ont vu par exemple fleurir des acteurs digitaux qui commencent à avoir les mêmes vertus que les institutions physiques classiques. Le marché de l’immobilier, actuellement, est celui qui court progressivement vers ce changement de taille. Les mandataires immobiliers en ligne sont les nouveaux acteurs à suivre de près dans ce domaine. Mais est-ce-que cette transition serait-elle totale ou partielle pour l’immobilier ?

Tout dépendra des acteurs potentiels du marché immobilier

Agence immobilière traditionnelle ou mandataire immobilier ligne ? L’on retrouve actuellement ces deux acteurs en pleine activité sur le marché. En réalité, les études récentes démontrent que ni l’un ni l’autre n’arrive complètement à prendre le dessus pour le moment. En d’autres termes, les investisseurs véhiculent leur vente autant dans le numérique que dans le physique. Ce sont aux clients de choisir la voie qui les convient le mieux suivant leur disponibilité.

Un léger avantage donné aux mandataires immobilier sans agence

Les sites web immobiliers là où les mandataires immobiliers sans agence opèrent abondent. Ces nouveaux acteurs dans le secteur sont en phase de dominer le marché. Les technologies du numérique constituent justement un canal de distribution permettant d’augmenter mes ventes grâce au référencement internet. La recherche d’un placement immobilier est rapide via les outils performants de ces plateformes. Autant, les différentes démarches à l’acquisition peuvent également être conclues dans les plateformes. Il n’y aura pas lieu d’une rencontre physique entre le vendeur, l’acheteur et le courtier durant les transactions. Quelques clics permettent alors de placer dans l’immobilier, sans frais additifs de déplacement et de visite, cette dernière notamment est modélisée en 3D dans les sites.
Les mandataires immobiliers en ligne avancent aussi des fonctionnalités supplémentaires dans leur site, outre les prestations de vente. Ils offrent aussi la possibilité de simuler le placement à faire et les sources de financement correspondantes à l’investissement en fonction des lieux, du type de bien ainsi que du revenu des clients. Les particuliers trouvent ainsi partis à opter pour ces services en ligne qui, en sus, les conseillent à travers des guides et des assistants en ligne. Par ailleurs, les restrictions géographiques sont anticipées par les marchés en ligne, l’on pourra investir partout en toute sécurité.

Les agences immobilières physiques s’accrochent !

La comparaison directe entre solution en ligne et agence ne donne pas un réel avantage aux acteurs immobiliers physiques. Les clients, même s’ils sont des habitués de la maison, du moins, passent par les deux voies de transaction, parfois par une seule, mais rarement uniquement avec une agence immobilière traditionnelle. Face à cette concurrence qui doit être prise très au sérieux, les mandataires immobiliers de l’ancienne pratique se sont réunis au sein d’un syndicat permettant d’avoir une mainmise sur les activités des mandataires en ligne, et ainsi imposer quelques règles notoires. Ces dernières concernent essentiellement les formations qui sont obligatoires afin de respecter le code de déontologie qui régit le métier. Elles délivreront par la suite une forme d’accréditation d’exercice légale. En effet, les démarches en ligne sont fragilisées par les arnaques et les vols en tous genres. Cette situation donne encore plus de crédibilité aux agences physiques.

L’avenir proche du marché de l’immobilier

Pour encore beaucoup d’années à venir, on ne verra pas les agences traditionnelles disparaitre du marché de l’immobilier. En effet, même si les mandataires en ligne peuvent mettre réellement à mal leurs concurrents directs, ne serait-ce qu’en pratiquant des prix nettement bas, le marché restera physique comme les biens qui y sont mis en vente. L’immobilier se dirigera ainsi vers le même chemin que les banques, une cohabitation des activités physiques et virtuelles. Par ailleurs, les deux entités peuvent parfaitement se combiner, une descente sur terrain pour les prospects et des ventes facilitées en ligne…

Une réponse sur “Marchés de l’immobilier, une numérisation et une dématérialisation des affaires”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *