Catégories
Business

Pourquoi créer une entreprise offshore ?

Une entreprise offshore est une entreprise enregistrée légalement dans un pays. Les activités économiques de l’entreprise ne sont pas menées dans le pays où elle est domiciliée, et où ses responsables ne sont pas obligés de résider. L’entreprise mène alors ses activités dans un pays donné, mais jouit des avantages fiscaux du pays où elle est enregistrée. C’est une belle alternative surtout pour les entreprises qui peinent face à la lourdeur des charges sociales du pays où elles résident. Elle est aussi recommandée pour ceux qui viennent de commencer leur business et craignent de faire faillite du fait des lois fiscales de leur pays.

Défiscaliser par la création d’entreprise offshore

Une entreprise offshore n’est pas illégale quand elle est créée dans les normes selon la réglementation en vigueur dans le pays d’accueil. Elle peut parfois souffrir d’une mauvaise image, mais il est important de faire la différence entre l’optimisation fiscale permise par les entreprises offshores et la fraude fiscale qui est illégale. Il est nécessaire cependant de connaître les lois fiscales de son pays, et du pays où l’entreprise a son siège social. C’est pourquoi il faut pouvoir se référer à des personnes compétentes dans la création d’entreprise offshore pour optimiser sa fiscalité.

Les avantages d’une entreprise offshore

Tous les pays à fiscalité attrayante n’offrent pas les mêmes avantages. La fiscalité peut être nulle dans certains pays alors que dans d’autres, elle sera juste faible. Il existe cependant un certain nombre d’avantages communs lorsqu’on crée une entreprise offshore. Le plus grand est l’optimisation fiscale. Ensuite l’absence de payement de TVA et d’impôt. Ces pays ne disposent souvent d’aucun droit de succession sur les actions des non-résidents et garantissent souvent beaucoup de discrétion sur l’identité des propriétaires, les activités et la comptabilité des entreprises. Les entreprises offshores permettent aussi de démarrer une activité avec peu de fond. On peut sous réserve de certaines contraintes juridiques créer en ligne son entreprise offshore.

Pays à fiscalité attractive

On parle généralement de paradis fiscal. Certains spécialistes font la nuance entre deux groupes de pays dont les régimes fiscaux permettent l’optimisation fiscale. Ils parlent de « zone à fiscalité privilégiée » pour des pays tels que la Belgique, le Portugal, la Suisse, la Tunisie, la Malaisie…, et de « paradis fiscaux » pour le Panama, les Bahamas, les îles Caïmans, Andorre, Gibraltar… Dans ces régions, le régime fiscal n’est pas toujours le même entre une personne morale et une personne physique, entre un résident et un non-résident. Il existe principalement quatorze (14) pays qui sont sans fiscalité :

Singapour

Ici, les expatriés jouissent d’une réduction partielle sur leurs bénéfices imposables. L’impôt sur les bénéfices est de 17 % et la TVA de 5 %, mais la TVA ne s’applique pas sur les ventes en export. La Singapour donne aussi l’avantage de ne pas prélever les impôts par anticipation.

Angleterre

Il existe en Grande-Bretagne, un statut nommé « statut fiscal non -domicilié » qui est favorable aux expatriés. Ce statut permet de ne payer aucun impôt sur les revenus obtenus hors du pays et avant l’obtention dudit statut. L’obtention du statut est aisée.

Les Bahamas

Pour avoir un visa de résidence temporaire dans cette région des États-Unis, il faut juste payer 1 000 dollars chaque année. La fiscalité est avantageuse pour les investisseurs qui sont en plus bien encouragés par les faveurs des autorités locales.

Bahreïn

La fiscalité est très favorable aux investisseurs résidents. Aucune fiscalité n’est appliquée ni pour les personnes ni pour les entreprises. Cependant pour disposer du statut de résident permanent ici, il faut pouvoir investir 135 000 dollars dans un achat de propriété ou 270 000 dollars dans une entreprise locale.

Iles Caïman

Il faut aussi pouvoir investir dans l’immobilier dans une société locale ou aux États-Unis au moins 600 000 dollars. L’impôt n’existe pas.

Brunei

Le pays n’exige aucune fiscalité. Cependant, les conditions de vie de la population ne sont pas bonnes.

Maldives

Aux Maldives, il n’existe pas d’impôt. Mais il existe une condition sine qua non pour obtenir le statut de résident permanent : la conversion à l’Islam sunnite.

Monaco

La création d’entreprise est encouragée par le niveau d’impôt sur les sociétés très bas et la fiscalité qui est à 0 %. L’obtention du statut de résident est facile à partir d’un montant d’investissement. Cependant les Français, même ceux résidents à Monaco ne peuvent pas bénéficier de ces avantages fiscaux.

Oman

Pour ouvrir son marché aux investisseurs, le pays a allégé sa fiscalité et a institué un visa de résidence investisseur.

Qatar

C’est un pays riche à fiscalité favorable. L’obtention d’une résidence permanente est compliquée. L’obtention de la résidence temporaire n’est pas facile non plus.

Saint-Kitts-et-Nevis

Pour s’installer ici, il suffit de faire à l’État, un don de 150 000 dollars.

Émirats arabes unis

Il n’est pas possible d’obtenir ici une résidence permanente. Néanmoins, il existe un statut de résident fiscal à renouveler tous les trois ans.

Malte

Les étrangers peuvent avoir une résidence fiscale. Celle-ci leur permet de n’avoir d’imposition que sur les revenus rapatriés à Malte. Malte offre plusieurs autres avantages fiscaux pour les entreprises.

Antigua-et-Barbuda

La nationalité s’obtient à partir d’un investissement d’au moins 400 000 dollars dans l’achat d’un bien immobilier ou à partir d’une contribution financière de 200 000 dollars. Il n’y a pas d’impôt sur le revenu ni de droit de succession.

La création d’entreprise offshore est une opportunité légale pour accroître ses revenus à travers une diminution de ses impôts et taxes. Elle nécessite cependant l’accompagnement d’une structure compétente.

Une réponse sur « Pourquoi créer une entreprise offshore ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.